James P. Johnson

1894 - 1955

James P. Johnson 1921
C'est le pianiste James Price Johnson qui a donné naissance au Piano Stride de Harlem. Il apprend le piano très jeune découvre les grand compositeurs de ragtime, ainsi que des pianistes comme Eubie Blake et Luckey Roberts au jeu déjà très novateur. Débutant sa carrière dans les bars, les cabarets et les rent-parties, il a rapidement acquis une très grande notoriété en tant que virtuose et compositeur et se met à enregistrer et produire des piano rolls dés 1916 dans un style emprunté aux maitres du ragtime, mais qui n'en est plus vraiment : par son jeu révolutionnaire, il a su exploiter toutes les palettes sonores du clavier, et dès 1921 il enregistra ses premières compositions de ce genre, où se mêlaient syncopes et blues notes. Carolina Shout est ainsi considéré comme le premier enregistrement de piano en Jazz. Il enregistre vers la même époque au côté des plus grandes chanteuses de blues, et devient notamment l'accompagnateur privilégié de Bessie Smith.


Bleeding-Hearted Blues by James P. Johnson


James P. Johnson bluenote

Vers 1920, il rencontre le jeune Fats Waller fasciné par le jeu de son aîné et à qui il donnera une solide formation de piano durant plusieurs années et l'introduira dans le milieu musical de Harlem et le rent-parties. Par la suite, James P. Johnson continuera à enregistrer un grand nombre de morceaux en solo ou accompagnant des orchestres.

On reconnait le style de James P. Johnson par son toucher assez léger, un jeu rythmique voir percussif. Sa dextérité et son inventivité hors du commun font du lui un virtuose du piano, le premier "vrai" pianiste de jazz dont la portée musicale a su se développer au fil des générations. Il est déjà réputé dès la fin des années 1910 pour sa technique infaillible, une parfaite maîtrise de l'instrument qui culminera dans les années 20 et 30, ou il enregistrera de mémorables solos de piano. Bien que des ennuis de santé entachent ses capacités physiques dès 1940, on peut l’entendre jouer encore merveilleusement entre 1942 et 1947. Il finit par être complètement paralysé à la suite d’une attaque survenue en 1951.

James P. Johnson au piano

James P. Johnson aura joué un rôle déterminant dans l'histoire jazz et dans l'évolution du ragtime vers une musique improvisée et à la pulsation swing. Il a aussi laissé de nombreuses compositions et standards, dont Charleston qui est l'un des airs les plus enregistrés durant les années 20, mais aussi Old Fashioned Love, If I Could Be With You, A Porter's Love Song to a Chambermaid. Son influence est colossale puisque les grands chefs d’orchestre de l’ère du Jazz (Fletcher Henderson, Duke Ellington, Count Basie) sont des pianistes qui ont subi son influence directe. Malgré tout, il ne recevra pas la reconnaissance qu'il mérite et mourra presque dans l'oubli en 1955.


Carolina Balmoral by James P. Johnson




Partitions de James P. Johnson








Votre panier

Livraison: PDF, 0,00 € par recueil. Modifier le mode de livraison 0,00 €
Total
Voir les prix en $USD
0,00 €

paypal visa

Vous serez redirigé vers Paypal pour le paiement. Dès que le paiement est terminé, vous pourrez télécharger les partitions en format PDF.